XXXIIIème colloque du RPH – Les trois temps de l’Oedipe. Acte I : Mère, enfant, phallus. L’étoffe d’un désir.

psychanalyse-a-paris« Je veux un petit bout, un bout de moi » (Laure Baudiment)

L. Baudiment présente les phases qui constituent le développement d’un individu selon S. Freud et J. Lacan. Elle évoque les stades préœdipiens (oral, sadique-anal) et le stade phallique. La petite fille se sent dépossédée du pénis et va plus tard échanger son désir de pénis en désir d’enfant.

J. Lacan envisage trois complexes familiaux : le complexe de sevrage, le complexe d’intrusion et le complexe d’Œdipe. Le complexe d’Œdipe cristallise la souffrance de l’être, il mène la cure. L’être, grâce à la psychanalyse, passe d’une position infantile, passive qui le fait souffrir à celle de sujet de sa vie.

L. Baudiment cite les concepts de privation, frustration et castration qu’elle propose de développer dans le cadre du prochain colloque.

Elle présente un cas clinique dans lequel une psychanalysante a un fort Œdipe vis-à-vis de sa mère.

La mère est le premier signifiant symbolisé par l’enfant. Elle interroge le rapport au manque et au phallus.

 

« His majesty the baby » (Fairouz Nemraoui)

F. Nemraoui présente un cas clinique dans lequel une psychanalysante occupe la place de phallus imaginaire auprès de sa mère. Elle n’arrive pas à se soustraire à ce que sa mère désire pour elle.

 

« C’est quoi ce truc ? » (Edith de Amorim)

E. de Amorim présente la 33ème leçon sur la féminité de S. Freud dans laquelle sont abordées la différence des sexes et la dévalorisation de la femme par les deux sexes en tant qu’elle n’a pas de pénis.

 

La mère et son petit … (a) (Marine Lalonde)

M. Lalonde présente la Note sur l’enfant de J. Lacan : l’enfant devient l’objet de la mère, en lieu et place de l’objet a. Il devient bouchon du manque de la mère. Il comble, remplit et évite à la mère de se confronter à son propre manque.

M. Lalonde évoque un documentaire Bébés sur mesure.

Le rôle du clinicien a à voir avec l’objet a. En acceptant la position de semblant d’objet a, il laisse émerger le désir de parler en cure. C’est pourquoi il ne répond pas à la demande.

M. Lalonde présente une vignette clinique.

 

POUR VOIR DES EXTRAITS DU COLLOQUE, CLIQUEZ ICI.

Dr L. Mendes